L’impact de l’écologie sur l’immobilier

Actualités immobilières

L’impact de l’écologie sur l’immobilier

 

Le respect des normes écologiques et environnementales est devenu une des préoccupation clés du début des années 2000 au sein de plusieurs secteurs, et l’immobilier ne fait pas exception. En effet, depuis la loi Grenelle de l’environnement de 2007, de nombreuses lois à vocation environnementale ont vu le jour, notamment dans le secteur du bâtiment. 

 

Alors qu’il représentait en 2007 40% de la consommation énergétique du pays et un quart d’émission de gaz à effet de serre, l’immobilier s’est vu obligé de se renouveler afin de réduire de façon effective son impact environnemental. Les bâtiments publics ont ainsi dû diminuer de 40% leur consommation d’énergie avant 2012. Quant aux organismes de logements sociaux, ils se sont vus attribuer des subventions et des prêts à taux privilégiés dans le cadre de la rénovation des logements pour réduire la consommation à moins de 150 kWh/m2/an avant fin 2020. Pour ce qui est des bâtiments neufs, ils devront suivre les critères « d’énergie positive », produisant ainsi une consommation énergétique supérieure à celle consommée, et dresser un bilan de toute la consommation excédentaire.

 

L’application des règles environnementales est également un critère de poids lors de l’achat d’un bien immobilier. En effet, pour 80% des Français, l’écologie est la deuxième raison qui les motive à acheter d’après une étude du réseau immobilier l’Adresse, menée par Harris Interactive. L’impact environnemental des bâtiments est, de ce fait, devenu central dans la conception même d'un projet immobilier.

 

Construire de manière durable

Les innovations écologiques prennent de plus en plus d'ampleur et présentent des avantages non négligeables. Il existe donc de nombreuses mesures écologiques qui permettent de réaliser des économies d'énergie et de préserver la planète.

 

Tout d’abord, lorsque l’on souhaite construire écologique ou rénover son logement, il faut d’abord penser à l’isolation thermique : utiliser des matériaux naturels efficaces, tels que l’huile de lin, le liège, le chanvre, le bois, qui permettent de bien préserver la chaleur. Pour économiser l’eau, on peut également penser aux récupérateurs d’eau de pluie ou aux Smart Meters, qui sont des compteurs intelligents. Pour ce qui est des fenêtres, le vitrage à isolation renforcée est perçu comme trois fois plus efficace qu'un double vitrage traditionnel. Il est utile de penser également aux peintures et vernis écologiques, car elles possèdent moins de solvants et de composés organiques volatils. En matière de chauffage, les chaudières à énergie renouvelable paraissent être le choix le plus adapté : des chaudières à bois ou à gaz à condensation. Créer son propre chauffage peut aussi être une alternative possible, en utilisant par exemple la chaleur du sol via la géothermie. De plus, d’autres énergies renouvelables sont très utiles pour rendre son bien plus écologique. En effet, installer des panneaux photovoltaïques ou solaires sur les toits peut réduire considérablement la facture d’énergie.

 

 

L’écologie rime-t-elle avec économie ?

Il n’est pas sans savoir qu’une maison qui se veut éco-responsable possède des dépenses budgétaires plus conséquentes. Des études sur le sujet ont montré que construire un habitat écologique, avec des matériaux respectueux de l’environnement, peut augmenter de 10 à 20% par rapport à la construction d’un logement traditionnel. En revanche, les économies d’énergie et de fonctionnement général du logement font que cette alternative peut être très intéressante sur le long terme. En effet, les factures mensuelles liées à la consommation énergétique sont fortement réduites. D’après le sondage Harris, commandé par le réseau d'agences immobilières Orpi, 63% des personnes interrogées se disent d’ailleurs prêtes à faire un effort budgétaire pour un logement plus vert. 

 

Des aides financières ont également été mises en place pour permettre aux propriétaires de rénover de façon durable leur logement. Le crédit d’impôt transition énergétique par exemple donne la possibilité aux personnes de bénéficier d’un crédit de 30% pour améliorer la consommation énergétique de leur habitat, à condition que les travaux soient réalisés par une entreprise qualifiée RGE. Une prime énergie renouvelable peut aussi être attribuée si celle-ci est demandée avant toute signature de travaux. Des aides via l’Agence Nationale de l’Habitat peuvent aussi être octroyées sous certaines conditions.

 

 

 

La plupart des français sont donc confiants sur la transition écologique dans le secteur de l’immobilier, et veulent même y participer. Investir dans des équipements et matériaux durables pour réaliser des économies à plus long terme parait être le moyen le plus efficace afin d’y arriver.

 

 

Vers un futur plus écologique ? 

Telle est l’ambition de la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs (« RE2020 ») qui entrera en vigueur à partir de janvier 2022 et dont l’enjeu principal est de réduire considérablement l’émission de carbone des nouveaux bâtiments. 

 

Pour cela, le secteur de l’immobilier va devoir revoir totalement ses techniques de construction et sa solution énergétique. En effet, l’idée est de construire des logements mieux isolés tout en faisant appel à certains matériaux plus écologiques et des systèmes de chauffages moins polluants. Les matériaux issus de matières renouvelables sont ainsi au centre des innovations futures, comme l’illustre le pacte de bois sources signé en novembre 2020 : 28 entreprises, dont REI Habitat, ont pour but de réaliser jusqu’à 40% de leur production en bois et en biosourcés.

 

On peut ainsi dire aujourd'hui que la demande de l'immobilier durable est inscrite dans les moeurs. Le secteur du bâtiment, de même que les institutions gouvernementales en sont conscients et souhaitent agir en conséquence.

 

 

SOURCES :

Engel & Voelkers  : « Ecologie, quels impacts sur l’immobilier ? »

Fabrique 21 : « Ecologie, nouveau critère de poids dans l’immobilier »

Pitch Promotion : « Un village au cœur de Rueil-Malmaison »

Habiteo : Immobilier : et si on parlait écologie ? »

Ministère de la transition écologique : « RE2020 »

Capital : « De l’écologie au cœur des projets immobiliers »

Business Immo : « Grenelle de l’environnement : quel impact sur l’immobilier ? »

Village des Notaires : « Immobilier : quoi de neuf sous le soleil de l’écologie ? »

Les Echos : « Environnement : comment l’immobilier repense ses pratiques »